top of page

 Articles récents  

2 février 2023

Vivre la COP15 : perspective d’une étudiante en droit

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’opportunité de prendre part à la COP15 sur la biodiversité qui se tenait au palais des congrès à Montréal. Plusieurs d’entre vous ont probablement entendu parler de cet événement d’envergure qui avait pour but d’ériger un cadre solide pour mieux préserver et protéger la biodiversité à l'échelle internationale.

Par :

Elsa Jutras-Vigneault

29 janvier 2023

Neecheemus

Émilie Monnet est l’artiste et metteure en scène en résidence au théâtre Espace Go depuis 2021. Après avoir monté les pièces Marguerite : Le feu, abordant le parcours de Marguerite Duplessis, esclave autochtone ayant vécu en Nouvelle-France avant la Conquête, et Okinum, dans laquelle le rêve d’un castor géant sert de prétexte pour réfléchir sur la maladie, la transmission et la mémoire, l’artiste engagée propose l'événement festif Neecheemus.

Par :

Adelina Bocanegra et Florence Claveau-Roy

20 janvier 2023

Que se passe-t-il au Pérou ?

« Depuis un peu plus d’un mois, les différentes protestations qui ont frappé le pays ont fait à ce jour 39 morts. »

Par :

Soundis Belhocine

18 janvier 2023

Restaurant O-thym : une valeur sûre en plein coeur du village

Pour cette première édition de ma chronique culinaire, j’ai tenté l’expérience 100% locale du restaurant O-Thym. Véritable institution du quartier Centre-Sud, l’établissement a ouvert ses portes il y a plus de 17 ans, longévité que je salue et qui se fait rare dans le milieu de la restauration. J’ai opté pour cet établissement, car je me suis dit que le nom plairait à mes confrères étudiants en droit et je n’ai pas regretté mon choix!

Par :

Thomas Dussault

12 janvier 2023

Le pigeon chômeur : Demi-tour pour l’oie apprivoisée comme pilote de drogues dures aux détenus

Certains pigeons sont des héros, mais, récemment, en Colombie-Britannique, un oiseau portant un sac à dos rempli d'amphétamines a été intercepté par des agents correctionnels sur le terrain d’un centre de détention. On soupçonne que l’oiseau était un transporteur clandestin de drogues dures pour le monde interlope.

Par :

Michael Kowalsky

11 janvier 2023

Opportunisme des médias et criminalité dans le Grand Montréal

« La flambée de violence inquiète dans le Grand Montréal [1] », « Québec prépare des mesures pour juguler la violence armée à Montréal [2] », « Montée de la violence armée: six rappeurs assassinés en un peu plus d’un an à Montréal [3] »… Il semble que la violence règne à Montréal. Du moins, c’est ce que laissent croire les titres de journaux. Chaque semaine, la population montréalaise est bombardée de titres sensationnalistes dans les médias. La violence s’est-elle réellement exacerbée au courant des dernières années? L’ampleur du problème ne se mesure pas aussi facilement qu’on pourrait s’y attendre.

Par :

Sokchan Chang, Béatrice Lafontaine, Rafaelle Moreno et Émiliane Rancourt

10 janvier 2023

Chroniques du Sahara occidental

Au milieu du 19e siècle, l’Espagne cherchait désespérément à compenser les humiliantes pertes de ses colonies sur le continent américain, cause d’une crise morale, politique, économique et sociale. Dans l’air du temps, l’idée surgit alors de trouver un « colonialisme de substitution» et le Maroc s’imposa rapidement comme une voie pour redorer l’orgueil et les poches espagnoles.

Par :

Hugo Lefebvre

15 décembre 2022

Morskoy le marin

On m’appelait Morskoy. Cela veut dire marin en russe. Une fille m’avait appelé comme ça quand nous étions au port de Bronka à Saint-Pétersbourg et depuis c’était resté.

Par :

Jeanne Dehalu

14 décembre 2022

La représentation de la violence de guerre, une nécessité?

Nos médias regorgent de violence, que ce soit dans les films ou les journaux, et c’est une thématique qui prévaut même s’il y a une forte réticence sociétale. Donc, comment justifie-t-on son ubiquité et sa popularisation dans la cinématographie et la photographie ?

Par :

Alexandra Vas

13 décembre 2022

Écrire la révolution

Mi-novembre, tous les yeux se sont tournés vers Charm el-Cheikh, ville hôte de la COP 27. Le défilé d’hommes et de femmes d’État, d'activistes et, plus scandaleusement, de représentant·e·s de l’industrie pétrolière et gazière enflamme les débats à l’ombre des palmiers. 

Par :

Gabrielle Simoneau

13 décembre 2022

Les violences sexuelles en République démocratique du Congo

Le sujet que nous allons aborder dans notre article est sensible, et traite de phénomènes auxquels il peut être difficile de faire face, nous tenons à vous en aviser. Cela ne réduit cependant pas l’importance de cet enjeu méconnu, que nous tenterons de mettre en lumière dans le texte qui suit. Nous parlerons d’abord des causes du conflit et de l’utilisation de violences à caractère sexuel dans le conflit, pour ensuite aborder les effets de l’utilisation d’une telle arme de guerre et nous traiterons finalement du problème de l’impunité.

Par :

Maria Boutin, Marilou-Rose Caron et Amy Young

10 décembre 2022

Royal ou la violence comme fondement du droit

J’ai eu la chance d’aller voir la dernière représentation de Royal, l’adaptation théâtrale du roman de Jean-Philippe Baril-Guérard par les finissant⋅e⋅s du Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Je ne souhaite toutefois pas trop m’étendre sur un résumé de la pièce, voire du livre, que j’assumerai poliment déjà lu/vue/écoutée. Qu’il suffise de dire que le pendant théâtral du livre-dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom fut une version audacieuse mais assez fidèle de l'œuvre littéraire originale.

Par :

Thomas Doré

9 décembre 2022

Réflexion à quatre mains :
L’effet Moiaussi dans notre expérience d’étudiantes en droit

J’avais 16 ans lorsque la publication d’enquêtes journalistiques dans de grands quotidiens québécois a donné naissance à la vague #Moiaussi. Environ un an et demi plus tard, un scandale éclatait dans ma petite école secondaire, qui a fait grand bruit dans les journaux et radios de la ville de Québec. Les parents de filles de 13 et 14 ans avaient alors dénoncé un groupe de cinq garçons du même âge qui s’étaient échangés entre eux les photos dévoilant le corps de ces jeunes adolescentes.

Par :

Florence Claveau-Roy et Frédérique Verreault

8 décembre 2022

Libertad (poème)

Je marche,

Vers un monde meilleur,

Quelque part où ma liberté d’expression ne sera plus brimée,

Pas plus qu’elle ne l’est déjà.

Par :

Sophie Gagnon

8 décembre 2022

Agression dans les artères : pourquoi la violence automobile sévit

Trace sonore d’un·e chauffeur·euse exaspéré·e par un embouteillage ou de quelqu’un qui veut signaler sa présence, le bruit d’un klaxon suscite la frustration chez plusieurs voyageur·euse·s. Si on suivait l’exemple du jeu vidéo populaire Grand Theft Auto, ce bruit d'alerte ne serait que le début d’une série d’actes violents commis contre les autres usager·ère·s de la route.

Par :

Michael Kowalsky

7 décembre 2022

La loi 21 à travers les yeux d’une militante iranienne

L’Histoire du Québec continue de s’écrire, et un nouveau chapitre s’y ajoute depuis le lundi 7 novembre. En effet, le sujet est le même pour tous les canards québécois : la Cour d’appel du Québec reçoit la deuxième ronde de la bataille portant sur la Loi sur la laïcité de l’État (« loi 21 »). [1] Au même instant, un peu plus loin sur le globe, une crise déchire l’Iran à la suite de l’arrestation de Masha Amini, le 16 septembre dernier, par la police des mœurs iranienne. La jeune femme n’aurait pas respecté le code vestimentaire strict imposé aux femmes par le gouvernement. Elle décède trois jours après son arrestation. Les femmes iraniennes se révoltent, malgré les répressions et les tueries dont elles sont victimes. Des manifestations en soutien à la cause sont organisées dans le monde entier. [2] Atena Baforoushi a participé fièrement à la grande marche de Montréal le 22 octobre dernier. Elle a fui l’Iran il y a maintenant huit ans et a trouvé refuge au Québec, où elle milite pour les droits humains, est une voix pour le peuple iranien et poursuit une carrière de « personal chef ». Cette combattante a accepté de nous partager son regard sur la polémique  de la loi 21.

Par :

Soundis Belhocine

7 décembre 2022

Les violences obstétricales et gynécologiques : les traumas invisibles du corps de la femme

Personne ne devrait justifier la violence, elle est en quelque sorte une tache d’encre au milieu d’un système démocratique, elle nous empêche d’avancer. Mais le fait est qu’un système de santé à bout de souffle peut produire de la violence, même dans des pays développés comme la France ou le Canada.

Par :

Apolline Labeta

6 décembre 2022

La surreprésentation des enfants autochtones à la DPJ

Pourquoi les enfants autochtones sont-il·elle·s si nombreux·euse·s à être placé·e·s dans des maisons d’accueil? La réponse à cette question trouve son fil conducteur dès les débuts de la colonisation,  dont les effets pérennes. Aujourd’hui, la vulnérabilité des enfants autochtones est le résultat des politiques gouvernementales qui en découlent.

Par :

Sophie Gagnon

bottom of page