Petit guide électoral pour une longue soirée

03/11/2020

 

En 2016, Hillary Clinton a gagné le vote populaire avec 48,2 % des suffrages, contre 46,1 % pour Donald Trump. Au niveau des grands électeurs toutefois, Donald l’a emporté 304-227 (306-232 sans tenir compte des électeurs infidèles) (1). 

 

Cette année, Joe Biden bénéficie d’une avance relativement confortable au niveau du vote populaire, et devrait en principe remporter l’élection générale pour devenir le 46e président des États-Unis. Le chiffre magique à retenir : 270. C’est le nombre de grands électeurs à obtenir pour être élu président des États-Unis. 

 

Dans l’histoire, quelques élections ont été marquantes : 

  • Franklin D. Roosevelt remporte 98,5 % des grands électeurs en 1936 (523-8).

  • Lyndon B. Johnson remporte 61,1 % du vote populaire en 1964. (486-52)

  • Chez les Républicains, Richard Nixon gagne en 1972 avec presque 97 % des grands électeurs (520-17). 

Soyez assurés, toutefois, que l’élection de ce soir sera bien plus serrée. Mais le sera-t-elle autant que plusieurs le pensent ? Portrait des États clés à surveiller pour cette élection.

 

Floride :

Nombre de grands électeurs : 29

Pourquoi suivre cet état : Aucun Républicain n’a gagné la présidence sans remporter la Floride depuis 1924. La tendance devrait se maintenir cette année, alors que Trump doit conserver cet État pour gagner. Pour Biden, ça semble moins essentiel de le gagner. 
Les résultats sortent généralement tôt en Floride. Si Biden est en tête, c’est possiblement annonciateur d’une vague. Si Trump est en tête toutefois, allez vous faire un café, la soirée risque d’être longue.

 

Arizona :

Nombre de grands électeurs : 11

Pourquoi suivre cet état : Les Démocrates n’ont pas gagné cet État depuis la victoire de Clinton en 1996. Le vent pourrait tourner cette année, avec des sondages qui placent Biden légèrement en avance. Selon une étude récente, l’Arizona est le 3eétat le plus représentatif des États-Unis, d’après un amalgame de facteurs. Les résultats seront donc un bon indicatif de la tendance à l’échelle nationale. On surveille Maricopa County, le plus populeux. Trump l’avait emporté par moins de 3 % en 2016. 

  

Géorgie :

Nombre de grands électeurs : 16

Pourquoi suivre cet état : La Géorgie a voté bleu seulement 2 fois depuis 1980. Elle pourrait refaire le coup cette année avec une victoire de Biden. Trump l’avait emporté par plus de 5 % en 2016, mais les deux candidats sont au coude-à-coude cette année. Remporter cet état serait une grande victoire pour Biden. 

 

Pennsylvanie :

Nombre de grands électeurs : 20

Pourquoi suivre cet état : Plusieurs disent que c’est cet état qui a donné à Trump sa victoire en 2016, avec la Floride bien sûr. La base de Trump, blanche, ouvrière et peu éduquée se trouve beaucoup au Midwest, qu’il cherche à conserver. De son côté, Biden veut prouver que 2016 était l’exception et que la Pennsylvanie votera bleu à nouveau, comme c’était systématiquement le cas entre 1992 et 2012. 

 

Texas :

Nombre de grands électeurs : 38

Pourquoi suivre cet état : Cela fait depuis 1976 que le Texas n’a pas voté Démocrate. Avec la démographie changeante depuis quelques années, cet État devrait revenir bleu d’ici quelques années, mais ce n’est sûrement pas pour tout de suite. Mais si une vague bleue déferle ce soir, surveillez le Texas. Une victoire démocrate dans ce bastion républicain serait le pied de nez à Trump que plusieurs souhaitent. 

 

Ohio :

Nombre de grands électeurs : 18

Pourquoi suivre cet état : Autrefois l’état baromètre, l’Ohio devient progressivement plus Républicain. Cet état vote du bord du président depuis 1964, mais la tendance pourrait s’arrêter ce soir, avec une victoire attendue de Trump en Ohio, malgré présidence démocrate. Trump ne peut pas se permettre de perdre cet état clé du Midwest. 

 

Caroline du Nord :

Nombre de grands électeurs :15

Pourquoi suivre cet état : Les victoires démocrates se font rares dans cet état. Exception faite de la courte victoire d’Obama en 2008, il faut remonter à Jimmy Carter pour voir la Caroline du Nord peinturée en bleu. Cependant, avec l’émergence du mouvement Black Lives Matter, une victoire démocrate paraît de moins en moins absurde. On connaîtra la grande majorité des résultats peu après la fermeture des bureaux de vote. Si Trump est en retard, sa présidence pourrait être menacée. 

 

Michigan :

Nombre de grands électeurs : 16

Pourquoi suivre cet état : C’est l’état gagné par Donald Trump en 2016 qu’il a le plus de chances de perdre. Clinton avait fait l’erreur de tenir le Michigan pour acquis et Trump en avait profité. Cette année, Biden a fait activement campagne dans l’état de l’automobile, et ça devrait lui permettre de reprendre cet état, reconstruisant ce qui fut autrefois un mur démocrate autour des Grands Lacs. 

 

Wisconsin :

Nombre de grands électeurs : 10

Pourquoi suivre cet état : À l’image de son voisin du Michigan, le Wisconsin avait voté rouge en 2016, mais devrait revenir au bleu ce soir. En soustrayant les 26 grands électeurs combinés de ces deux états au total de 306 de M. Trump en 2016, on tombe à 280, à peine 10 au-dessus du chiffre magique de 270. Trump doit en conserver au moins l’un des deux pour se donner une chance réelle de rester à la Maison-Blanche. 

 

Un mot sur le Sénat et la Chambre des Représentants :

Les Démocrates ont le contrôle de la Chambre 232-197 au moment d’entrer en élection. Ils garderont le contrôle. Mais pourront-ils augmenter leur avance ? Battre le score de 257 Représentants de 2008 serait un véritable tour de force. Le maintien des acquis serait toutefois très louable. 

 

Du côté du Sénat, les Républicains auront du mal à préserver leur courte majorité, actuellement 53-47. Les courses que je surveille :

Arizona, Maine, Géorgie, Texas, Caroline du Nord et Michigan.

 

Je porte une attention particulière sur une course près de chez nous, dans le Maine. La Républicaine Suzan Collins tente de garder son siège, ce qui sera loin d’être facile. Centriste, elle a voté contre la nomination de Amy Coney Barrett à la Cour suprême. Est-ce que ce sera suffisant pour se maintenir en poste ? Une vague démocrate la tasserait, mais une élection lui donnerait une chance de rester. Comme toutes les cours sénatoriales, c’est presque un référendum sur Trump auquel les Américains prendront part ce soir. 

 

Mes prédictions :

Sans plus attendre, les voici. Je m’attends à une vague démocrate, rien de moins. 

 

Joe Biden remportera son pari et gagnera le vote populaire, en plus de remporter le Collège électoral 335 – 203. Ma carte de prédictions se trouve en tête de cet article. 

 

De plus, je prévois que les Démocrates garderont le contrôle de la Chambre, et obtiendront la majorité au Sénat. 

 

Mais une chose est certaine, je peux prédire avec certitude que le Pigeon publiera mon analyse une fois les résultats connus. Bonne élection !

 

 

 

(1) Après l’élection générale, les grands électeurs doivent voter pour le président lors d’une élection qui se tient en début décembre. Habituellement, les grands électeurs doivent respecter la volonté populaire et voter pour le parti qu’ils représentent. Par exemple, les 55 grands électeurs de la Californie devront voter pour Joe Biden si c’est lui qui remporte le vote dans cet état. En 2016, cependant, certains grands électeurs avaient été infidèles, et n’avaient pas voté pour le parti assigné, ce qui explique la différence. Cela n’avait cependant rien changé au résultat final. 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Vous voulez être

COMMANDITAIRES

du Pigeon Dissident?

Capture d’écran 2020-03-18 à 12.51.18.
Golwater dubé

Tous droits réservés © Le Pigeon Dissident inc. 2019