Les droits et libertés : qu'est-ce qu'on en sait au fond?

01/11/2020

Vincent Brousseau-Pouliot est animé par deux vocations aussi distinctes qu’essentielles l’une que l’autre : la justice et le journalisme. Auteur du livre récemment publié Vos droits et libertés en 45 questions, qu’il surnomme affectueusement « son bébé », il a harmonisé ses deux passions complémentaires de façon à contribuer à l’accès à la justice par la sensibilisation des citoyens quant à leurs droits et libertés. Parce qu’après tout, nos droits et libertés, on en parle, on les revendique, on les voit revendiqués et on en entend parler partout, tout le temps, sur toutes les plateformes confondues… Mais qu’en sait-on réellement, à moins d’être juriste ou étudiant.e en droit ? Par le biais de 45 questions pratico-pratiques, Brousseau-Pouliot tente de démystifier ces bestioles embrumées.

 

Lors de ses études en droit, Brousseau-Pouliot s’est quelquefois fait critiquer par ses pair.e.s pour son style d’écriture « trop journalistique », tandis que dans ses débuts en journalisme, ses collègues lui ont parfois reproché d’écrire « comme un juriste ». Au fil de ses nombreuses années de dévouement à La Presse, où il s’est spécialisé dans le domaine de la vulgarisation de l’économie et des politiques publiques, il a acquis la conviction que l’alliage de ses deux bagages de prédilection lui permet d’imprégner ses dossiers d’une approche approfondie : sa formation de juriste lui permet d’aborder les enjeux sociétaux avec une pensée juridique qui sert de complément à la réalité pratique accessible sur le terrain. 

 

À travers son expérience de journaliste à l’œil paré de lunettes de juriste, Brousseau-Pouliot perçoit aujourd’hui sa mission comme étant la vulgarisation d’informations pour ses lecteurs et lectrices dans le but de les outiller à mieux comprendre les subtilités et les dessous du monde qui les entoure. C’est dans cet esprit de clarification et d’accessibilisation du droit qu’il s’est lancé dans l’écriture de son tout premier livre.

 

L’auteur s’est livré à une entrevue avec Le Pigeon Dissident afin de faire découvrir aux étudiant.e.s de la Faculté un livre qu’il aurait lui-même été reconnaissant d’avoir sous la main en entamant ses études en droit.

 

Combler une carence

« Qu’est-ce que la discrimination systémique ? »

« Une amende de 100 $ peut-elle être une peine cruelle ? »

« Les congés de Pâques et la Croix du mont Royal sont-ils appelés à disparaître ? »

« Peut-on faire de la prison pour avoir diffusé une “fausse nouvelle” sur les réseaux sociaux ? »

 

Voilà quelques-unes des questions mises en lumière par les écrits de M. Brousseau-Pouliot. Sillonnant tous les types de droits fondamentaux qu’on retrouve dans nos chartes à travers des mises en situation concrètes et en abordant la jurisprudence ayant le plus marqué le droit constitutionnel, l’auteur vise à essentialiser, mais surtout à concrétiser ce que représentent nos droits et libertés fondamentaux. Parce qu’aussi grandiloquents et solennels soient-ils, ils sont, pour beaucoup, d’un flou aliénant.

 

Depuis leur adoption, l’auteur souligne que les chartes sont omniprésentes d’une façon très directe dans nos vies. Malgré cette ubiquité, les sources explicatives accessibles au grand public et exhaustives se font assez rares… L’auteur reconnaît que certains médias et chroniqueurs se font un devoir d’en parler fréquemment, mais, à ses yeux, l’existence d’un ouvrage regroupant clairement et simplement l’information juridique concernant nos droits et libertés était lacunaire. Tout.e citoyen.ne peut sans doute énumérer bon nombre de ses droits, sans vraiment avoir autre chose qu’une vague idée de ce qu’ils représentent substantiellement et de la manière dont ils se manifestent concrètement. Et c’est alarmant de ne savoir ni comment, ni quand, ni où s’en servir, surtout quand on sait qu’ils s’ancrent naturellement et subtilement dans notre quotidien. Il semble assez difficile de justifier cette carence. C’est donc dans l’esprit d’y répondre que Brousseau-Pouliot s’est lancé dans un exercice de recherche et de rédaction de sept mois consécutifs avec l’aide précieuse d’une dizaine de juristes issu.e.s du milieu universitaire ou de cabinets privés. 

 

L’autonomisation des esprits curieux

Avertissement : l’auteur précise que son livre ne permettra pas à quiconque de passer le Barreau. Il vaut mieux s’en tenir à la Collection de droit (et à ses annexes)!

 

En fait, son ouvrage s’adresse plutôt à « Monsieur et Madame Tout-le-monde », à tous les curieux néophytes du droit qui souhaitent mieux comprendre leurs droits et libertés en tant que citoyens. Selon Brousseau-Pouliot, il s’agit d’un outil idéal pour permettre à l’étudiant.e commençant son baccalauréat en droit de faire un premier débroussaillage de la dense forêt dans laquelle il ou elle s’aventure.

 

En écrivant son livre, il gardait toujours deux personnes cibles en tête. Tout d’abord, l’étudiant.e lambda qui vient tout juste de fêter ses 18 ans et qui, pour la première fois de sa vie, se retrouve confronté.e à l’opportunité de faire entendre sa voix démocratique. Celui ou celle qui, d’un coup, reçoit sur les épaules et la tête une charge de responsabilités immense, sans trop savoir comment s’en servir au mieux. Ensuite, il avait en tête ses parents, tous deux représentants du parfait modèle des habitués des scrutins, ayant la volonté de s’impliquer au sein de la société et s’informant du mieux qu’ils le peuvent sur ce qui se passe dans le monde, mais n’ayant pas nécessairement tous les acquis pour s’y retrouver à travers les méandres d’informations qui fusent de toutes parts. 

 

En vulgarisant de la façon la plus simple et limpide possible chaque droit et chaque liberté par le biais de 45 questions, l’auteur cherche à éclairer et à outiller ses lecteurs et lectrices pour en faire des citoyen.ne.s plus à même d’agir. En effet, pour faire avancer la justice, il faut d’abord et avant tout connaître et maîtriser nos droits. Brousseau-Pouliot rêve qu’éventuellement, son livre inspire, mette en confiance et habilite ne serait-ce qu’une poignée de citoyen.ne.s à entamer des recours pour faire respecter leurs droits et libertés.

 

Un ouvrage qui arrive à point

M. Brousseau-Pouliot est conscient que son livre est publié au cœur d’une période particulièrement bouillonnante en matière de débats et de revendications quant aux droits et libertés fondamentaux.

 

À ses yeux, la neutralité politique reflétée dans ses écrits était nécessaire. En effet, il considère que le contenu de son livre a pour vocation d’être utilisé comme manuel d’initiation, comme guide d’instruction. L’auteur juge qu’en comprenant les rouages des fondements de l’État du droit, les citoyen.ne.s  se sentiront plus en confiance d’explorer librement et de comprendre par eux-mêmes les enjeux fondamentaux qui surgissent quasi quotidiennement. 

 

Aussi modeste que l’auteur considère la contribution de Vos droits et libertés en 45 questions à l’accès à la justice, il est certain qu’il s’agit d’un pas vers l’avant. 

 

Souhaitons que cette initiative soit la source de multiples discussions constructives abordées sous un angle théorique, sans pour autant mettre de côté l’appréhension humaine et sensible des enjeux de la société.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Vous voulez être

COMMANDITAIRES

du Pigeon Dissident?

Capture d’écran 2020-03-18 à 12.51.18.
Golwater dubé

Tous droits réservés © Le Pigeon Dissident inc. 2019