Tous droits réservés © Le Pigeon Dissident inc. 2019

Pourquoi le vote des jeunes adultes est-il important ?

30/09/2019

 

 

Les élections fédérales arrivent à grands pas. Le 21 octobre, les Canadiens décideront si Justin Trudeau sera réélu ou si un nouveau premier ministre sera élu pour la 43ème législature.

 

Contrairement à nos voisins du sud qui ont une campagne électorale pouvant durer plus ou moins deux ans, la campagne électorale officielle au Canada ne peut durer plus de 50 jours. Cette année, celle-ci a commencé le 11 septembre.

 

La 42ème législature a été dissolue avec 177 députés du Parti libéral, 95 du Parti conservateur, 39 du Nouveau Parti démocratique, 10 du Bloc québécois, 2 du Parti vert, 2, et le Parti populaire du Canada et le Parti social démocratique avaient 1 député chacun. Huit députés étaient indépendants.

 

Selon les sondages actuels, le Parti libéral et le Parti conservateur sont coude-à-coude.

 

 « Est-ce-que mon vote compte vraiment? » est une question qui se pose souvent lors d’une période électorale. C’est une question à laquelle j’ai toujours répondu nonchalamment « Oui, absolument! C’est notre devoir de voter ».

 

Depuis 1940, la circonscription dans laquelle je vote, soit Mont-Royal, a toujours élu le député représentant le Parti libéral du Canada, aux niveaux fédéral et provincial. (Fun fact que je viens de découvrir en écrivant cette chronique, c’est aussi la circonscription ayant élu l’ancien Premier ministre Pierre-Elliot Trudeau).

 

Depuis ma majorité, je n’ai voté qu’une seule fois aux élections provinciales, soit en 2018, et pour la première fois, je me suis posé cette question plus sérieusement : « serait-il possible que mon vote soit, d’une certaine façon, inutile ? Car que je vote ou non, ce sont les rouges qui seront élus dans ma circonscription ». En parlant avec des amis et des collègues, j’ai remarqué que je n’étais pas la seule à me poser cette question.

 

Je pense avoir trouvé la réponse à la question. Et non, je ne vous parlerai pas de l’importance de voter dans une société démocratique, car oui c’est important, mais les votes des jeunes adultes du Canada influenceront le climat politique du Canada d’une différente façon.  

 

Lors des élections de 2000, seulement 25,4 % des électeurs entre 18 et 24 ans avaient voté, le taux de participation le plus faible dans l’histoire du Canada.

 

D’après une étude d’Élections Canada, réalisée en 2003, ce manque de participation parmi les jeunes adultes au Canada n’était pas dû à un désintérêt pour la politique, mais bien parce qu’ils étaient d’avis que le gouvernement ne représentait pas adéquatement leur génération. Les jeunes adultes, interrogés sur leur abstention de vote, ont dit qu’ils n’ont pas de voix et qu’ils ne se sentent pas écoutés.

 

De plus, les jeunes adultes interrogés pensent que les partis politiques ne communiquent pas leurs plateformes électorales avec eux. Mais l’une des raisons les plus importantes était que les jeunes adultes sont d’avis que le gouvernement ne prête pas attention à leurs besoins et à leurs problèmes.

 

Le problème avec ce raisonnement est que si les jeunes adultes canadiens ne se présentent pas au bureau de vote, cela affirmera aux partis politiques qu’ils sont désintéressés.

 

Si chacun d’entre nous se dit que son vote ne va pas influencer le résultat final, et je pense que c’est un sentiment assez présent, imaginez le changement potentiel si nous votions tous. C’est très possible qu’on ne verra pas de changement immédiat mais le prochain gouvernement va, au moins, remarquer qu’il ne peut pas continuer à ignorer ou mettre de côté les enjeux qui nous touchent personnellement, tels que l’éducation, le logement abordable et surtout, la crise climatique.

 

Un virage vers de différentes politiques ne sera pas possible si les mêmes personnes sont toujours au pouvoir. Et le plus qu’il y a de personnes qui votent, le plus un changement serait probable. Il faut se rappeler que le Canada n’a pas de système bipartisan, on a le privilège d’avoir le choix entre plusieurs partis. Voter est la meilleure opportunité pour la plupart d'entre nous d'avoir un mot à dire sur qui nous représentera, sur les problèmes qu'ils vont résoudre et sur la manière dont ils vont dépenser notre argent.

 

Donc, pour répondre à ma question : non, mon vote n’est guère inutile. Je pense que ma seule présence en tant que jeune adulte et la présence de tous les autres jeunes électeurs va démontrer au prochain gouvernement qu’on est à l’écoute et qu’on observe attentivement.

 

Heureusement, dans les dernières années, ce taux de participation a considérablement augmenté. Aux élections de 2011, le taux de participation des électeurs âgés entre 18 et 24 ans était de 38,8 %, et en 2015, le taux atteignait 57,1 %.

 

Il s'agit de la plus forte augmentation pour cette cohorte d'âge depuis qu’Élections Canada a commencé à communiquer des données démographiques sur le taux de participation en 2004. Cette augmentation est partiellement due à l’investissement d’Élections Canada qui a dépensé plus de 150 000 $ sur des publicités Facebook, dans le but d’atteindre plus de jeunes.

 

Sur ce, je vous encourage fortement à aller voter cet octobre, mais n’oubliez pas que vous ne pouvez pas prendre de selfie avec votre billet de vote, donc gardez les selfies à l’extérieur du bureau de vote.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

mcmillan.PNG

Vous voulez être

COMMANDITAIRES

du Pigeon Dissident?

Capture d’écran 2018-09-27 à 09.18.15.pn
Logo Coop.PNG