Un comité progressiste à la Fac? Certainement!

20/02/2018

Après une lettre ouverte retentissante adressée à l’ensemble des membres de l’Association des étudiantes et étudiants en droit (AED) lors de la dernière parution du Pigeon Dissident, il nous est apparu que certains éléments concernant l’implication étudiante pouvaient manquer à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Pendant que d’autres se questionnaient aussi sur les fondements de l’université et son avenir proche, il nous est apparu essentiel pour l’enrichissement de la vie facultaire de former un nouveau comité, le Comité progressiste.

 

Toutefois, avant de créer un nouveau comité, il est indispensable de s’attarder sur sa vocation et, surtout, sur son apport potentiel pour tous les membres de l’AED. Un nouveau comité demande une préparation d’envergure, et il est de notre devoir d’informer les membres de nos intentions.

 

Le Comité progressiste, de prime abord, se veut neutre, mais orienté. Loin d’être une contradiction, l’objectif de ce comité est de rester neutre sur la scène politique, tout en demeurant engagé et en favorisant l’engagement social, juridique et politique des étudiant-es. Pourquoi alors s’appeler progressiste ? Car l’honnêteté nous tient à cœur ; nous souhaitons créer un comité qui s’assume quant à ses valeurs et objectifs, mais qui demeurera ouvert à tous et à toutes. Si « progressiste » rime pour plusieurs avec « gauche » — ce qui n’est, soit dit en passant, pas faux —, le comité se veut davantage un vecteur d’idées nouvelles sans imposer une orientation politique déterminée. Parfois, une idée dite « de droite » est préférable à une dite « de gauche », parfois c’est l’inverse. À l’image d’un forum étudiant, nous faisons le pari que du foisonnement des idées et que de la confrontation de positions opposées jaillit la sagesse et le compromis.

 

Au Comité progressiste, nous croyons que le but de l’université et des universitaires est de faire avancer les idées, de faire réfléchir autant notre société, nos collègues ou encore — et surtout — soi-même. Alors que la plupart des comités ont comme mandat de sensibiliser la population étudiante aux divers enjeux du domaine juridique (ce qui est formidable!), le Comité progressiste vise plutôt à pousser les étudiants et étudiantes à réfléchir, discuter, débattre sur les enjeux qui les touchent de près ou de loin, en commençant par les orientations de leur propre faculté. En outre, nous serons davantage un forum de discussion à propos d’enjeux variés touchant les étudiant-es en droit de la Faculté, afin, possiblement, d’agir en conséquence.

 

Le comité progressiste, enfin, souhaite remettre certaines pendules à l’heure. Il n’est pas rare d’entendre des commentaires négatifs à propos des étudiant-es en droit, particulièrement en ce qui concerne la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Il suffit de lire des livres comme Royal, dépeignant l’atmosphère nocive de la faculté, pour comprendre que la Faculté de droit de l’Université de Montréal a quelques épines dans le pied. Au Comité progressiste, nous refusons cette réputation de carriéristes, d’enfants gâtés et d’individualistes compétitifs. Il est temps de démontrer aux membres de l’AED, au reste de l’UdeM, aux autres facultés de droit québécoises et à la population que nous sommes des étudiant-es engagé-es dans notre milieu, et que nous étudions en droit pour quantité de raisons qui sont bien loin de se limiter à la dimension financière.

 

Ce changement de façade, cette « nouveauté », est pourtant déjà bien présent dans notre Faculté. Nous croyons fermement que l’implication étudiante se vit au-delà des conseils exécutifs et des 4@7, et que tous-tes les membres de l’AED peuvent bénéficier du soutien d’un comité pour se faire entendre et discuter. Ainsi, le Comité progressiste sera bien entendu formé d’un conseil exécutif, conformément aux règlements de l’AED, afin d’assurer une certaine coordination. Néanmoins, les actions de ce comité ne se limiteront pas au seul bon vouloir d’une poignée d’étudiant-es, mais bien au bon vouloir de l’entièreté des étudiant-es en droit. Autrement dit, nous nous engageons à rester un comité disponible, accessible et ouvert bien après le blitz des comités de septembre, d’où l’idée de forum étudiant, avec une structure horizontale.

 

Nous vous annonçons donc, chères et chers membres de l’AED, la formation prochaine du Comité progressiste et vous invitons chaleureusement non seulement à appuyer notre initiative, mais bien évidemment à vous impliquer dans sa création. L’assemblée de création aura lieu le mardi 14 mars de 11 h 30 à 13 h (lieu à déterminer). Vous pouvez suivre notre événement Facebook : Assemblée de création — comité progressiste - AED.

 

Votre futur Comité progressiste

 

Tags:

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Vous voulez être

COMMANDITAIRES

du Pigeon Dissident?

Capture d’écran 2020-03-18 à 12.51.18.
Golwater dubé

Tous droits réservés © Le Pigeon Dissident inc. 2019