Tous droits réservés © Le Pigeon Dissident inc. 2019

Le droit et entrepreneuriat: démarrons le futur!

Avez-vous déjà rêvé d'être votre propre patron? Avez-vous l’envie d’entreprendre et le sens d’intérêt général? Envisagez-vous de devenir le prochain Jeff Bezos ou Tory Burch?

 

Vous en avez la possibilité, maintenant que le juriste moderne n’est plus confiné aux domaines classiques du droit !

 

Le processus d’entrepreneuriat débute lorsqu’une personne identifie sur le marché une lacune constituant l’opportunité de produire un élément nouveau pour une clientèle cible. L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) définit l’entrepreneuriat plus formellement comme étant « une action dynamique humaine qui vise à générer de la valeur par la création ou l'expansion d'activités économiques, et par l'identification et l'exploitation de nouveaux produits, processus ou marchés ».

 

C’est un domaine pluridisciplinaire et on peut affirmer que le droit est de plus en plus au cœur de la réflexion, mais aussi est surtout au cœur de l’action au sein d’une entreprise. Le juriste tisse un lien permanent avec l’évolution du droit et interagit avec les fonctions principales de l’entreprise. En effet, c’est une profession qui se trouve à la confluence de secteurs différents.

 

Les juristes évoluent dans un environnement où se croisent des enjeux stratégiques, financiers et industriels, tous liés par des questions juridiques. D’une part, les juristes vont jouer un rôle fondamental dans le développement de l’entreprise en démarrage. Ils leur fournissent notamment des conseils juridiques concernant le choix de la structure d’entreprise, l’acquisition d’une entreprise existante, le financement des activités, la protection de la propriété intellectuelle et toute autre matière contractuelle. D’autre part, il est possible d’observer une croissance significative des start-ups dans le domaine juridique. Celles-ci constituent en effet aujourd’hui une industrie lucrative. Une start-up juridique est une jeune entreprise qui offre des produits et services d’une manière innovante, pour ainsi reformer la prestation de services juridiques. Ces entreprises en démarrage ont la possibilité de répondre aux besoins non satisfaits en services juridiques des particuliers et des petites entreprises alors que les clients exigent des prix plus bas et une plus grande transparence qu’auparavant sans concession sur la qualité des services juridiques reçus. À cet effet, une tendance se développe au fait que les étudiants et les professionnels du droit s’intéressent de plus en plus à l’impact de l’innovation dans le domaine juridique et veulent jouer un rôle actif dans ce changement.

 

C’est pourquoi le Comité des Jeunes Juristes Entrepreneurs (CJJE) a décidé d’explorer cette nouvelle facette du droit qui se trouve à la confluence de domaines différents. Le CJJE vise ainsi à organiser différentes activités pour combler les intérêts des étudiants envisageant poursuivre une carrière juridique entrepreneuriale.

 

Le CJJE partage la vision de plusieurs avocats-entrepreneurs, dont Jamie Benizri, le fondateur de Legal Logik qui déclare : « I wanted to create a new vision of law with innovative services and pricing models that made legal information and services accessible to anyone. I wanted so badly to create a law firm that would truly make a difference for entrepreneurs in the province and beyond, helping them turn their ideas into reality. »

 

Le CJJE cherche à recruter des élèves proactifs, avides de réussite, créatifs et non conformistes ayant un intérêt dans ce domaine et prêts à initier les autres à cet aspect du droit. Pour ce faire, le comité envisage d'offrir plusieurs projets auxquels les élèves devront faire preuve d’une grande réactivité. Ils auront notamment la chance de se glisser, pour une journée, dans les souliers d’un avocat/entrepreneur et de participer à une compétition où ils pourront constituer leur propre start-up tout en répondant aux enjeux juridiques entourant le démarrage et le développement d’une jeune entreprise.

 

Nous avons tous des idées, mais rares sont ceux qui les concrétisent. L’entrepreneur est certes inventif et créatif, mais c’est avant tout celui qui va au bout de ses convictions. Il transforme ses idées en entreprises. Mettre en place le CJJE et en faire un comité officiel de la Faculté de droit nous permettra de mettre notre idée en musique et constituera ainsi un premier pas concret vers la réalisation de notre objectif. C’est ça l’entrepreneuriat : savoir créer et mobiliser une équipe autour d’un même projet et d’une même vision à partir d’une simple idée.

 

Intelligence, sensibilité, ambition et préparation pour ce qui nous attend, c’est ce que reflètent toutes les start-ups. Venez “ubériser” le droit avec nous!

 

Votre futur comité CJJE

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

mcmillan.PNG

Vous voulez être

COMMANDITAIRES

du Pigeon Dissident?

Capture d’écran 2018-09-27 à 09.18.15.pn
Logo Coop.PNG