L'AED publie un communiqué en réponse à l'article « La bière est amère »

Pour diffusion immédiate

 

Montréal, 23 septembre 2016 – Les membres du comité exécutif de l’Association des Étudiant(e)s en Droit de l’Université de Montréal (AED) se prononcent aujourd’hui à la suite de l’article « La bière est amère » rédigé par l’équipe du Pigeon Dissident et paru le 20 septembre dernier dans ce même journal. Nous tenons à souligner que les membres de l’équipe de rédaction du Pigeon Dissident ont soulevé une question fondamentale et nécessaire. Afin d’assurer un environnement facultaire sain et respectueux, il est essentiel d’encourager les débats et les discussions au sein de la communauté étudiante.

 

Dans le cadre de ces discussions, nous réitérons notre engagement et notre croyance la plus sincère aux valeurs mises de l’avant par la campagne « Sans oui, c’est non! » lancée par la FAÉCUM [1]. Ces principes guident l’ensemble de nos décisions. C’est le cas, entre autres, de la planification et de l’exécution des activités d'intégration. En ce sens, plusieurs actions ont été prises depuis le début de l'année. Par exemple, nous avons sensibilisé et conscientisé les nouveaux étudiants à la campagne « Sans oui, c’est non! » par une correspondance acheminée cet été, lors de la soirée d’accueil du 24 août 2016 et tout au long de la semaine de la rentrée. Les juges et les « boosters en chef », acteurs-clés des initiations, ont eux aussi été mis au fait de l’importance de véhiculer les messages de cette campagne. Nous nous sommes assurés que les activités d’initiation soient conçues et mises en place de manière à susciter la camaraderie tout en cultivant des valeurs qui reflètent l’esprit d’un établissement d’enseignement supérieur.

 

Nous croyons profondément aux valeurs d’égalité et de respect qui sous-tendent notre mandat de représentation. Cela se concrétise par notre adhésion aux principes de la Charte inclusive de la Faculté de Droit de l’Université de Montréal, adoptée en Assemblée générale à l’hiver 2015 et annexée à nos Règlements généraux.

 

Toutefois, nous reconnaissons qu’il reste du travail à effectuer pour éliminer toute trace d’anciennes pratiques dégradantes et sexistes. C’est une tâche qui s’effectue au fil des années et avec la collaboration de toutes et tous. Le processus de discussion et d’introspection que nous entamons aujourd’hui en tant que collectivité participe à l’atteinte de cet objectif commun.

 

Par ailleurs, la préparation et la gestion des initiations étant de l’entière responsabilité de l’AED, il est de notre devoir de préciser que la Faculté de droit de l’Université de Montréal n’est pas impliquée dans cette organisation. En tant qu'ambassadeurs de cette institution, nous affirmons notre intention de collaborer étroitement avec tous nos partenaires externes et facultaires. Nous prenons cette responsabilité avec le plus grand des sérieux.

 

Ainsi, à la lumière des objectifs susmentionnés, notre équipe s’engage à entamer un processus de consultation anonyme au cours des prochaines semaines. D’ici là, nous encourageons fortement les étudiantes et étudiants à enrichir la discussion.

 

Nous sommes et demeurons à votre écoute.

 

Les membres du comité exécutif de l’AED

 

-30-

 

Pour de plus amples informations :

MARC-SIMON DUQUETTE

Président

Tél. : 514-343-6111, poste 3637

presidence@aedmontreal.com

 

[1] Cette campagne « a pour objectif de sensibiliser la communauté universitaire à l’importance du consentement, et aux signes qui y sont associés ; à outiller les personnes à réagir adéquatement lorsque témoins de violence sexuelle et à publiciser les ressources pour les victimes de violence à caractère sexuel » ; http://www.harcelementsexuel.ca.

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

Voir le communiqué original

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Vous voulez être

COMMANDITAIRES

du Pigeon Dissident?

Capture d’écran 2020-03-18 à 12.51.18.
Golwater dubé

Tous droits réservés © Le Pigeon Dissident inc. 2019