Tous droits réservés © Le Pigeon Dissident inc. 2019

Soyez dissidents

 

Souvent, depuis que je suis dans cette Faculté, je commence ce que j’écris par le mot « Camarades! », ponctué en conséquence. C’est ma manière d’appeler mes confrères et mes collègues à réfléchir. C’est un cri rauque qui inclut femmes et hommes. Il vient du ventre, monte par la gorge et sort en abaissant la mâchoire. Il résonne, il frappe l’imaginaire. C’est ma manière d’ouvrir la valse, de lancer la danse des mots.

 

La présente est une mise en garde à ceux qui coucheront des mots sur le papier dans les prochaines semaines. Les fusils seront toujours braqués sur les pigeons dissidents. Les chasseurs sont à l’affut. Les objecteurs de conscience le paient cher. Ceux qui parlent, écrivent, ceux qui sonnent faux en disant ce qu’ils croient vrai, ceux-là sont des cibles de choix. Ils sont tenus en joue par ces puritains stupides qui croient que le message doit être contrôlé, parfait, pur. Ces gens tirent, ils ouvrent le feu. Ils sont sans pitié. 

 

Je le dis, préparez-vous à saigner. Préparez-vous à suer, à pleurer, à encaisser les coups. Mais sachez-le, ce que vous faites est noble. S’opposer à ce que tout le monde dit, à ce que tout le monde pense est, justement, une manière de montrer qu’il n’y a jamais qu'un seul côté à une médaille. Le temps jouera en votre faveur. On vous lira, on vous entendra. Du doute semé, il poussera une plante qui amènera les gens à remettre en questions les certitudes absolues qui nous gouvernent. Les certitudes qui résisteront seront celles qui en valent la peine. Le reste est futile, du vent dans la tête d'un fou.

 

Une dissidence est un acte de foi. Le juriste qui l’écrit sait qu’il s’écarte du droit, mais il le fait, car il croit que le droit peut changer, qu’il peut être meilleur et parce qu’il espère que le temps lui donnera raison. Il faut du courage pour signer un texte qui soulève la grogne, choque les esprits. Il en faut davantage encore pour le publier.

 

S’attaquer aux vaches sacrées est périlleux, plusieurs s’abreuvent de leur lait. Ceux-là sont des couards. Courage! Ayez courage! Soyez dissidents, si vous ne croyez pas la vérité des autres. Défendez vos convictions. Faites-le en criant, en chantant même, mais faites-le dans le respect en vous appuyant sur les faits, comme un juriste.

 

Si vous vous trompez, admettez-le, ne soyez pas pathétique. Si vous blessez quelqu’un, faites pénitence, ne soyez pas méchant. Prenez garde aux pièges de la facilité. Si vous tombez dans un piège, relevez-vous! Mais par-dessus tout, n’acceptez jamais le silence pour seule réponse, n’acceptez jamais qu’on vous fasse taire, qu’on vous commande de vous taire. Criez! On veut vous étouffer! N’acceptez jamais une mauvaise raison pour seule raison. This above all: "to thine own self be true."

 

Soyez libres, camarades! Que seules l’aphonie, la loi ou votre volonté soient susceptibles de vous faire taire. Changez d’idées comme vous le souhaitez, vous êtes libres. Trompez-vous, vous en avez le droit. Acceptez la critique, c’est le prix de la liberté pour tous. Toutes les opinions respectueuses et fondées se valent et seule la science a une valeur probante plus grande qu’une idée.

 

Alors, si vous voyez passez le pigeon dans le ciel, ne tirez pas, envolez-vous avec lui. Le vol d’un oiseau est encore plus gracieux vu d’en haut. Il n’est pas nécessaire de l’abattre pour l’observer. Il n’est pas nécessaire de tirer sur le messager. Ne tuez pas le pigeon dissident.

 

Nicolas Thiffault-Chouinard

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

mcmillan.PNG

Vous voulez être

COMMANDITAIRES

du Pigeon Dissident?

Capture d’écran 2018-09-27 à 09.18.15.pn
Logo Coop.PNG