Portrait%20sans%20photo_edited.jpg

Une carrière en droit social ? Une évidence !

Auteur·e·s

Ariane Boyer

Publié le :

4 février 2021

Dans le cadre de la semaine de l’implication féminine, Ariane Boyer, la vice-présidente aux affaires internes de l’AED, a cru important de mettre en valeur certaines personnalités de la Faculté qui se sont démarquées par leurs implications significatives et soutenues. Voici le huitième des dix portraits qui seront publiés tout au long de cette semaine. Bonne lecture!


Ariane Boyer : Peux-tu nous parler un peu de tes différentes implications?


Ré Poulin : D’abord, après trois années comme participant.e à la simulation parlementaire du Jeune Conseil de Montréal, j’ai été embauché.e pour former les cohortes qui prendront la relève. La simulation est une expérience assez formatrice, car elle nous permet de reproduire le fonctionnement du Conseil municipal de Montréal. Ensuite, je m’implique aussi auprès de populations marginalisées : je suis assistant.e de recherche à la Chaire de recherche sur les enfants transgenres et leurs familles, j’ai été intervenant.e communautaire pour deux comités de logement (OEIL et POPIR), ainsi que bénévole et parajuriste pour le Groupe Accès Justice qui offre des services juridiques à prix modique.


AB : Qu’est-ce que ces expériences t’ont apporté? Qu’est-ce que tu en retires?


RP : J’ai été confronté.e dès mon jeune âge à différents enjeux sociaux qui m’ont insufflé un désir de redonner à la société en offrant mon temps. C’était aussi une opportunité pour moi d’apprendre à me connaître, de mieux savoir travailler avec les autres, de rencontrer des gens passionnés et de développer certaines compétences. On peut changer le monde!

J’ai été confronté.e dès mon jeune âge à différents enjeux sociaux qui m’ont insufflé un désir de redonner à la société en offrant mon temps.

Ré Poulin
Ré Poulin

Photo par Julie Lengenegger Lachance

press to zoom
Inclusif
Inclusif

Photo par Cédric Martin

press to zoom
Ré Poulin
Ré Poulin

Photo par Julie Lengenegger Lachance

press to zoom

AB : Tes implications sont majoritairement dans le domaine du droit social et communautaire. Qu’est-ce qui t'interpelle de cette branche du droit? Souhaites-tu y faire carrière?


RP : Je trouve cela aberrant qu’il y ait autant de lois et de règlements auxquels les citoyen.ne.s sont soumis.e.s sans toutefois être en mesure de les comprendre. J’essaye d’améliorer l’accès à la justice pour ces personnes en réduisant le fossé par le biais de mes implications. À mes yeux, une carrière en droit social, c’est une évidence! Mais en même temps, il n’y a même pas de cours obligatoire sur le droit social à la Faculté...


AB : As-tu déjà senti que tu devais traverser des obstacles en raison de ton identité de genre?


RP : Oui, et cela passe souvent par un manque d’information. Il y a un an, l’Université de Montréal a permis qu’on utilise nos prénoms usuels plutôt que nos prénoms légaux, ce qui a facilité les choses. Certains obstacles sont toutefois encore bien présents, comme le manque d’accessibilité à des salles de bains non genrées, ainsi que les micro-agressions de la part d’étudiant.e.s qui nient mon identité.


AB : Que te réserve l’avenir? Your next move?


RP : Le Barreau et ensuite une maîtrise en criminologie puisque ce domaine m’intéresse davantage que le droit en tant que tel. Idéalement, mon plan de carrière serait de pratiquer à mon compte dans mon propre cabinet. Sinon, j'envisage d'enseigner ou encore d’être conseiller.ère en vulgarisation juridique dans les grands médias, mais je ne sais pas si j’ai le tempérament.


AB : Un mot d’encouragement pour les personnes qui hésitent à s’impliquer?


RP : Voyez-le comme une opportunité de redonner à la société. C’est valorisant, d’autant plus que l’implication te permet de sortir de la routine et de rencontrer des gens qui partagent tes intérêts et tes passions. Il n’y a pas d’excuse pour ne pas le faire lorsqu’on vient d’un milieu privilégié. Trouvez ce qui vous tient à cœur et lancez-vous!

Jeune Conseil de Montréal

Site web : Jeune Conseil de Montréal


Chaire de recherche sur les enfants transgenres et leurs familles

Site web : Chaire de recherche du Canada sur les enfants transgenres et leurs familles : mieux comprendre pour mieux agir

Facebook : Facebook - Chaire de recherche du Canada sur les enfants trans et leurs familles

Instagram : @chairecanetf

Twitter : @ChaireCanETF

Courriel : info@jeunestransyouth.ca


OEIL Côte-des-Neiges

Site web : OEIL CDN

Facebook : OEIL Côte-des-Neiges

Numéro de téléphone : (514) 738-0101

Adresse : 3600 rue Barclay, bureau 344, Montréal (Québec), H3S 1K5


POPIR - Comité Logement

Site web : P.O.P.I.R. - Comité Logement

Facebook : Facebook POPIR

Numéro de téléphone : 514-935-4649

Numé de télécopieur : 514-935-4067

Adresse : 2515 rue Delisle, local 209, Montréal (Québec) H3J 1K8

Courriel : info@popir.org


Groupe Accès Justice

Numéro de téléphone : (514) 943-4064

Courriel : groupeaccesjustice@gmail.com


Photographe : Julie Langenegger Lachance

Site web : http://www.jllphotographies.com/

Courriel : info@jllphotographies.com


Photographe : Cédric Martin

Facebook : https://www.facebook.com/cedricmartinphoto/