S’impliquer pour créer des opportunités

Auteur·e·s

Ariane Boyer

Publié le :

Dans le cadre de la semaine de l’implication féminine, Ariane Boyer, la vice-présidente aux affaires internes de l’AED, a cru important de mettre en valeur certaines personnalités de la Faculté qui se sont démarquées par leurs implications significatives et soutenues. Voici le dixième et dernier des dix portraits qui ont été publiés tout au long de cette semaine. Bonne lecture!


Ariane Boyer : Peux-tu nous parler un peu de tes différentes implications?


Mariya Voloshyn : Avant d’arriver à la Faculté, je me suis impliquée d’abord comme bénévole et ensuite comme présidente au sein de l’organisme She’s the First qui ramasse des fonds pour l’éducation des femmes dans les pays en voie de développement. En arrivant à la Faculté, je voulais m’impliquer à nouveau, mais cette fois je voulais créer des opportunités pour permettre à des étudiant.e.s de s’impliquer. J’ai donc participé à la conversion de la Revue Juridique étudiante de l’Université de Montréal en OSBL - qui était auparavant un comité de la Faculté. J’ai également cofondé la Clinique juridique du Garage Légal en tant qu’organisme ouvert aux bénévoles et non uniquement aux étudiant.e.s.


AB : Qu’est-ce que ces expériences t’ont apporté?


MV : Elles m’ont beaucoup apporté! Gérer mon horaire, jongler efficacement entre mes nombreuses responsabilités, travailler en équipe, mais surtout, découvrir de nouveaux intérêts, ce qui n’est pas toujours possible dans le cadre d’un emploi rémunéré. C’est plus facile de rejoindre des organismes en tant que bénévole, car la charge de travail est plus ponctuelle; tu peux quitter ton poste avec plus de flexibilité et tu as l’opportunité de t’impliquer à plusieurs endroits à la fois. Je n’aurais jamais vécu des expériences aussi diversifiées sur le marché du travail!

Gérer mon horaire, jongler efficacement entre mes nombreuses responsabilités, travailler en équipe, mais surtout, découvrir de nouveaux intérêts

AB : Le Garage Légal est une clinique juridique étudiante qui accompagne des entreprises en démarrage en leur offrant de l’information juridique. D’où est venu ton intérêt de cofonder cet OSBL?


MV : J’ai suivi le cours associé à la Clinique l’hiver passé. C’était une façon pour moi de toucher à ce qui m’intéresse, soit l’entrepreneuriat, tout en appliquant le droit. J’ai tellement aimé l’expérience, mais je trouvais cela dommage de ne pas pouvoir m’impliquer en dehors du cours. On l’a donc converti en OSBL pour permettre aux étudiant.e.s de poursuivre leur implication après leur formation académique, tout en ouvrant des postes aux gens qui désiraient s’inscrire comme bénévole sans même avoir suivi le cours!


AB : As-tu déjà senti que tu devais traverser des obstacles parce que tu étais une femme?


MV : Lors de mes expériences en tant que présidente, j’avais de la difficulté à m’imposer dans mes équipes, alors que je voyais les hommes dans des postes de leadership diriger sans problème. Je crois qu’inconsciemment, j’ai assimilé la conception sociale voulant que les femmes doivent être passives. Aujourd’hui, je suis davantage consciente que cela est faux! Je m’efforce donc de mettre les idées préconçues de côté et de me concentrer sur mes besoins et ceux de l’équipe.


AB : Que te réserve l’avenir? Your next move?


MV : Je me considère très chanceuse puisque cet été je vais travailler au cabinet McCarthy Tétrault, au sein duquel je compléterai mon stage du Barreau. Ce bureau vient rejoindre mes valeurs, car c’est un milieu de travail qui prône la diversité, l’inclusion et l’entrepreneuriat. Sur le plan personnel, je prévois continuer à m’impliquer auprès d’organismes qui me tiennent à cœur. Par ailleurs, le bien-être des animaux m’a toujours intéressée, je cherche donc activement comment contribuer à cette cause.


AB : Un mot d’encouragement pour les personnes qui hésitent à s’impliquer?


MV : Peu importe le domaine dans lequel tu t’impliques, cela t’apporte de l’expérience concrète, des projets à partager avec les autres et un sentiment d’accomplissement. Il ne faut pas perdre espoir au début, car ton impact sera significatif. Avec un peu de motivation, tu seras surpris des victoires qui t’attendent!

Revue juridique étudiante de l'Université de Montréal

Site web : Blogue RJEUM

Facebook : Facebook - Revue juridique étudiante de l'Université de Montréal

Instagram : @rjeum


Garage Legal

Site web : Clinique juridique étudiante - Garage Legal

Facebook : Facebook - Garage Legal

Courriel : info@garagelegal.ca


She's The First

Site web : She's The First

Facebook : She's The First - McGill

Courriel : stf.mcgill@gmail.com

Tu aimerais voir ton

texte publié au Pigeon ?

NYC Skyline BW
Juge Pigeon.jpg

3200, Jean-Brillant,

Suite A-2412, devant Jean Doré, Montréal, Québec, H3T 1N8

Commanditaire officiel