Portrait%20sans%20photo_edited.jpg

Rien à perdre, tout à gagner

Auteur·e·s

Ariane Boyer

Publié le :

3 février 2021

Dans le cadre de la semaine de l’implication féminine, Ariane Boyer, la vice-présidente aux affaires internes de l’AED, a cru important de mettre en valeur certaines personnalités de la Faculté qui se sont démarquées par leurs implications significatives et soutenues. Voici le cinquième des dix portraits qui seront publiés tout au long de cette semaine. Bonne lecture!


Ariane Boyer : Peux-tu nous parler un peu de tes différentes implications?


Javeria Qureshi : À la Faculté, je suis mentore dans le cadre du programme de mentorat, mais aussi pour des étudiant.e.s qui participent à la course aux stages. Je souhaitais accompagner des gens qui étaient anxieux et sans repères en leur offrant des astuces et des conseils. À l’extérieur de la Faculté, je suis très impliquée dans la politique provinciale. J’ai commencé en tant que coordonnatrice à la condition féminine de l’aile jeunesse d’un parti politique, pour ensuite être élue sur le Comité exécutif. Cela représente pour moi l’opportunité de redonner à la société en tant que juriste. En tant que femme, je me dois de militer pour que nous nous impliquions davantage en politique, c’est la raison pour laquelle j’ai fondé un programme de mentorat qui sera bientôt ouvert à tous.tes.


AB : Qu’est-ce que ces expériences t’ont apporté?


JQ : Beaucoup d’ouverture d’esprit. À travers mes expériences politiques, j’ai discuté avec des gens qui ne partageaient pas mon point de vue. On a souvent tendance à démoniser ceux.elles qui nous opposent, mais en discutant ouvertement, on se rend compte que leurs intérêts sont légitimes. L’implication en politique me permet d’être plus empathique, mais aussi de me sentir membre d’un groupe et de poser des actions qui bénéficient à toute la communauté.

Mais il faut parler plus fort! On doit apprendre à être plus affirmative et à exiger qu’on nous écoute.

Javeria Qureshi
Javeria Qureshi

Gracieuseté de Javeria Qureshi

Javeria Qureshi
Javeria Qureshi

Gracieuseté de Javeria Qureshi

AB : Tu es maintenant sur le Comité exécutif d’une Commission-Jeunesse. Tu as également été conseillère pour Junior Achievement Québec et membre du Club d’investissement de ton Cégep. D’où viennent tes fibres entrepreneuriale et politique?


JQ : C’est un intérêt personnel inné, c’est un monde qui me fascine, surtout en voyant les entrepreneur.e.s qui n’ont pas peur de prendre des risques, qui sont créatif.ve.s, qui saisissent les opportunités. Je suis attirée par l’idée de prendre quelque chose de petit et de le transformer en quelque chose de grand. C’est un milieu vivant et dynamique! Par ailleurs, c’est important pour moi de créer une relève entrepreneuriale au Québec en nourrissant leur désir d’engagement dans des projets.


AB : As-tu déjà senti que tu devais traverser des obstacles parce que tu étais une femme ou une femme issue d’une minorité visible?


JQ : Oui, la politique est un exemple parfait de ça! C’est un milieu très « male dominated » et il peut être difficile de s’y tailler une place si tu es une femme. Il est fréquent de se faire couper,et on a le mauvais réflexe de se taire. Mais il faut parler plus fort! On doit apprendre à être plus affirmative et à exiger qu’on nous écoute. Ce n’est pas acceptable de vivre dans l’ombre des hommes.


AB : Que te réserve l’avenir? Your next move?


JQ : J’espère que l’avenir me réserve de belles choses (rire)! J’avais l’habitude de me faire des plans des 5 à 10 prochaines années, mais c’est mieux de se laisser porter. De manière générale, mes objectifs seraient de devenir avocate, de siéger sur le conseil d’administration d’un OSBL, d’offrir de mon temps à une clinique juridique, de participer à un programme de maîtrise à l’étranger et peut-être éventuellement de me lancer en politique… Qui sait ?


AB : Un mot d’encouragement pour les personnes qui hésitent à s’impliquer?


JQ : You miss 100 % of the shots you don’t take. Tu ne perds rien à t’impliquer et ça t’apporte tellement; que ce soit un réseau de contacts, une opportunité de mettre à profit tes forces, le développement de ton identité, une occasion de redonner à la société et d’assister les gens dans le besoin, etc. La liste est longue, car il y a tellement à gagner!

Mentorat - Faculté de Droit

Facebook : Mentorat - Faculté de droit, Université de Montréal