Quand l'entrepreneuriat rencontre l’accès à la justice

Auteur·e·s

Ariane Boyer

Publié le :

Dans le cadre de la semaine de l’implication féminine, Ariane Boyer, la vice-présidente aux affaires internes de l’AED, a cru important de mettre en valeur certaines personnalités de la Faculté qui se sont démarquées par leurs implications significatives et soutenues. Voici le troisième des dix portraits qui seront publiés tout au long de cette semaine. Bonne lecture!


Ariane Boyer : Peux-tu nous parler un peu de tes différentes implications ?


Alice Dion-Landreville : Dès mon arrivée à la Faculté, je voulais m’impliquer dans les comités. C’est pourquoi cela fait maintenant deux ans que je suis dans le Comité Accès à la justice, d’autant plus que l’enjeu me tient à cœur : c’est la raison pour laquelle j’ai choisi le droit ! Dans la même veine, j’ai été bénévole pour le projet Pro Bono « En droit d’aider », au sein duquel j’ai pu militer pour faciliter la contribution des étudiant.e.s au système de justice québécois. J’ai également été stagiaire à la Clinique juridique du Mile End. Bref, l’implication, c’est ce qui me motive. C’est pourquoi je suis maintenant présidente de l’Association des Jeunes Philanthropes de l’UdeM !


AB : Qu’est-ce que ces expériences t’ont apporté ?


ADL : L’importance de la collaboration et le travail d’équipe. Certains enjeux, comme l’accès à la justice, nécessitent une collaboration hors pair pour mener à terme les objectifs. Il y a aussi le leadership, mais j’ai surtout appris à travailler avec tout le monde et à bien écouter. Mes implications sont une opportunité pour moi de mettre à profit mes valeurs, comme l’entraide et le partage, en espérant en motiver certain.e.s à prendre la relève et à devenir acteurs et actrices de changement!

Certains enjeux, comme l’accès à la justice, nécessitent une collaboration hors pair pour mener à terme les objectifs.

AB : Co-présidente d’UdeM Entreprend. Présidente de l’Association des Jeunes Philanthropes de l’UdeM. Présidente du Club entrepreneur de ton cégep. Et j’en passe… Qu’est-ce qui t’attirait du monde de l’entrepreneuriat?


ADL : L'entrepreneuriat me permet d’exploiter la créativité, l’inventivité et l’ingéniosité ! On est son propre patron, toutes nos idées peuvent devenir des projets si on a la volonté de les réaliser. Le monde des affaires est tellement vaste que tout est possible. C’est facile de poser des actions concrètes dans ce milieu !


AB : As-tu déjà senti que tu devais traverser des obstacles parce que tu étais une femme?


ADL : Oui, quand venait le temps de poser ma candidature pour un stage ou un poste, je sentais que mes réponses étaient davantage jugées si mon intervieweur était un homme. Souvent, ils étaient surpris de tout ce que j’étais capable de faire… Je suis toujours surprise quand ça m’arrive. Je me considère tout de même privilégiée ; j’ai eu un parcours facile, et donc je ne peux pas imaginer l’inconfort vécu par d’autres femmes qui doivent vivre avec des comportements inappropriés quotidiennement.


AB : Que te réserve l’avenir? Your next move?


ADL : Je veux définitivement continuer à m'impliquer et à redonner à ma communauté, c’est ce qui me permet de maintenir un équilibre de vie sain ! Après mes études, j’aimerais devenir avocate, mais je ne sais pas encore dans quel milieu. C’est important pour moi de continuer à offrir des services juridiques pro bono et de contribuer à l’accès à la justice. Une belle façon de maintenir mon bénévolat serait peut-être de siéger au conseil d’administration d’un OSBL – à voir !


AB : Un mot d’encouragement pour les personnes qui hésitent à s’impliquer?


ADL : Foncez. S’il y a des causes qui vous tiennent à cœur, faites des recherches et contactez directement les organismes pour vous impliquer. Je ne connaissais personne en arrivant à Montréal, mais mes implications m’ont permis d’intégrer des équipes géniales et de contribuer à la vie facultaire. Nous, les femmes, sommes des ressources phénoménales et nos voix sont tout aussi pertinentes !

Comité Accès à la justice

Facebook : Comité Accès à la justice - Faculté de droit, UdeM


Comité Droit du travail - UdeM

Facebook : Comité Droit du travail - UdeM


En droit d'aider

Réseau national d'étudiant(e)s Pro Bono (PBSC) : Étudiant(e)s en droit d'aider

Facebook : Étudiant.e.s en droit d'aider


Association des Jeunes Philanthropes de l'Université de Montréal

Facebook : Association des Jeunes Philanthropes de l'Université de Montréal


UdeM Entreprend

Facebook : UdeM Entreprend

Instagram : @udem.entreprend

Tu aimerais voir ton

texte publié au Pigeon ?

NYC Skyline BW
Juge Pigeon.jpg

3200, Jean-Brillant,

Suite A-2412, devant Jean Doré, Montréal, Québec, H3T 1N8

Commanditaire officiel

Exécutif 20-21 du Comité Droit du travail

Absence : Gaëlle Jacques, la VP Première. Crédit : Sofia Saïm