Portrait%20sans%20photo_edited.jpg

Plateformes qui tiennent la route : les offres des partis en transport

Auteur·e·s

Michael Kowalsky

Publié le :

1 octobre 2022

En temps normal, tout le monde doit se déplacer du point A au point B pour une raison XYZ. Les nids-de-poule, les embouteillages et les interminables travaux routiers nuisent à la réputation de la mobilité efficace. Les transports peuvent même être transformés en armes de conflit, comme nous en avons été témoins l’hiver passé lors du « convoi de la liberté » à Ottawa.

Votez Plamondon et libérez les bouchons
Votez Rouge et le peuple bouge
Votez Legault et c’est l’auto solo
Votez Duhaime et il n’y a pas de tram
Votez Orange et les GES aux vidanges

press to zoom

press to zoom

Quand on veut se déplacer à ses cours, il y a plusieurs options. On peut choisir le transport actif pour garder la forme, on peut descendre à l’une des trois stations du métro qui desservent l’Université, ou on peut stationner une automobile aux alentours du campus pour un taux horaire de 5 à 9 $.  Tout comme les options de transport, les élections impliquent des options quant au bulletin de vote. Avec les élections actuelles au Québec, je vous invite à sauter à bord pour un survol qui évaluera les plateformes des partis en matière de transport.      


Parti Québécois : Le PQ met l’accent sur le transport régional et interrégional avec un accès universel illimité à 1 $ par jour. Cet accès inclura le réseau des autocars et les traversiers. 


Parti libéral du Québec: Le PLQ promet la gratuité des transports pour l’ensemble des étudiant⋅e⋅s et personnes âgées. Les Libéraux estiment que la création d’une habitude prendra forme chez les étudiant⋅e⋅s et qu’il⋅elle⋅s continueront à utiliser les transports en commun lorsque ceux⋅elles-ci arriveront sur le marché du travail.


Coalition Avenir Québec : La CAQ veut élargir l’autoroute 30 sur la rive sud et prolonger les autoroutes 13 et 19 au nord de Montréal. Le parti de François Legault désire aussi construire un troisième lien à Québec.


Parti conservateur du Québec : Le PCQ s’engage à élargir les autoroutes 20 et 40 de 3 à 4 voies. Leur chef, Éric Duhaime, aimerait augmenter la limite de vitesse sur certaines autoroutes jusqu’à 120 km/h. Le PCQ est contre le projet de tramway dans la Capitale- Nationale. 


Québec Solidaire : Réduction des prix des titres de transport de 50%. Par ailleurs, QS vise le prolongement de toutes les lignes du métro et, plus encore, la création  d’une nouvelle ligne mauve reliant l’est de Laval au centre-ville. Leur plan prévoit que les navettes fluviales seront mises sous le contrôle du gouvernement avec l’instauration d’horaires intéressants et de tarifs abordables. 


Si je devais examiner ces offres, je dirais que la CAQ et le PCQ se ressemblent en termes de dans la mesure où ils priorisent l’automobilité. Du même souffle, QS, le PQ et le PLQ se ressemblent en ce qui concerne leur engagement pour le transport en commun. Les Libéraux semblent être optimaux, puisque leur plateforme mentionne spécifiquement les étudiant⋅e⋅s. Afin de cerner la clarté de choix dans la cacophonie d’options, j’ai créé une devise pour vous rappeler des plateformes au moment où vous serez aux urnes:     


Votez Plamondon et libérez les bouchons

Votez Rouge et le peuple bouge

Votez Legault et c’est l’auto solo

Votez Duhaime et il n’y a pas de tram

Votez Orange et les GES aux vidanges


Je vous souhaite une excellente réflexion et que vos lumières soient vertes!