Portrait%20sans%20photo_edited.jpg

Les promesses de l’AED : bilan de mi-mandat

Auteur·e·s

Wang-Lyne Tchotanin

Publié le :

16 décembre 2021

* Cet article est à jour en date du 19 novembre 2021. *


L’hiver passé, les promesses des exécutantᐧeᐧs de l’Association des étudiantᐧeᐧs en droit (AED), détaillées sur leurs feues pages Facebook, leur avaient permis de se distinguer de leurs pairs ‒ ou de la chaise ‒ afin d’accéder aux postes les plus convoités de la Faculté de droit. À l’approche de leur mi-mandat, Le Pigeon dissident fait un premier retour sur ces promesses.

Pour un portrait plus complet des fonctions de l’AED, qui s’étendent au-delà des promesses électorales, et pour prendre connaissance du travail de Gabrielle Cournoyer, présidente, Le Pigeon dissident vous encourage à lire les divers articles et critiques comprises dans cette édition.

Raphaël Claveau, VP à la vie étudiante
Raphaël Claveau, VP à la vie étudiante

Image: Facebook

press to zoom
Kassandra Desmarais, trésorière
Kassandra Desmarais, trésorière

Image: Facebook

press to zoom
Anne-Sophie Paradis, VP aux communications
Anne-Sophie Paradis, VP aux communications

Image: Facebook

press to zoom

Afin de dresser un portrait des principales promesses des exécutantᐧeᐧs, le Pigeon s’est entretenu avec eux et avec des membres de la communauté étudiante. Nous vous invitons à garder en tête que ces exécutantᐧeᐧs sont d’abord et avant tout des étudiantᐧeᐧs à temps plein qui doivent s’adapter aux situations facultaires et sanitaires en constante évolution, et que leur mandat ne prend fin que dans cinq mois.


***


Kassandra Desmarais ‒ Trésorière


Démystification du budget


La première promesse de Kassandra portait sur la démystification du budget. À cette fin, il y a eu, avant l’assemblée générale d’automne de l’AED, la semaine de la démystification du budget du 20 au 24 septembre et une entrevue avec le Pigeon portant sur le budget. La trésorière visait aussi une schématisation et une vulgarisation simple du budget. Pour juger de cela, nous vous invitons à consulter le budget de l’AED par vous-même, en prenant rendez-vous avec la trésorière ou en allant la voir lors de sa permanence les mardis de 8 h 30 à 11 h 30 au A-2412.


Encourager des initiatives étudiantes


Kassandra s’est engagée à encourager les initiatives étudiantes, notamment par l’augmentation de l’allocation au fonds pour la santé mentale et par la création d’un fonds pour la diversité et l’inclusion. Malgré que les montants spécifiques ne puissent être rendus publics, les montants alloués aux différents fonds ont augmenté de 50 % comparativement à l’année 2020-2021. Le nouveau fonds pour la diversité et l’inclusion a des montants similaires au fonds pour la santé mentale.


Collaboration avec les trésoriers


Une formation optionnelle a été proposée aux trésorier·ère·s de chaque comité de l’AED, et a eu lieu, durant l’été, une rencontre expliquant le fonctionnement du budget et des différents procédés afférents à la trésorerie.


L’outil comparatif, maintenant inclus dans le template du budget, a été bonifié. Il comprend les chiffres des deux années précédentes en les comparant avec les chiffres de l’année en cours.


Kassandra offre, cette année, une plus grande flexibilité quant aux ajustements budgétaires pour les petits comités. Cette latitude sert à pallier les imprévus et le manque de revenus indépendants de certains comités. Apprenez-en plus au prochain point.


Supporter les initiatives des comités


Pour soutenir les initiatives des comités, Kassandra a respecté ses promesses de créer un fonds pour les comités ayant peu de commandites et d’encourager les nouvelles initiatives des comités non prévues au budget. Le fonds pour la promotion des petits comités et le fonds pour les projets spéciaux ont reçu une allocation similaire au fonds pour la santé mentale et au fonds pour l’inclusion et la diversité.


Anne-Sophie Paradis ‒ VP aux communications


Publications inclusives


Anne-Sophie avait promis de mettre en ligne des publications rédigées selon la rédaction épicène ou de procéder à la féminisation lexicale selon les situations. En plus d’avoir tenu sa parole, et pour encourager les comités à suivre le pas, elle a contacté la FAÉCUM pour la construction d’un guide de rédaction inclusif et épicène et leur a présenté cette nouvelle façon de faire des publications lors du colloque des comités.


Dans l’optique de créer un guide qui englobe les réalités de toute la communauté étudiante, Anne-Sophie s’est renseignée auprès d’une ancienne présidente du Comité autochtone et auprès d’une membre de l’exécutif de l’AEND afin d’éviter le langage et les images stéréotypés dans les publications de l’AED. Cette information a aussi été transmise aux comités lors du colloque.


Collaboration avec les comités


Afin d’aider les comités à se procurer les outils dont ils ont besoin, Anne-Sophie avait envisagé la mise en place d’un compte Canva Pro commun. En s’adaptant aux besoins des comités, il a été préférable ‒ et plus économiquement raisonnable ‒ d’offrir la possibilité aux comités de se procurer la licence Canva Pro eux-mêmes, et d’inclure cette dépense dans leur budget. En effet, ce n’étaient que deux comités qui ont exprimé le besoin d’une telle licence.


Promesses en cours


Les promesses en cours de concrétisation sont : la centralisation de l’information sur le site Web en mettant le calendrier, mis à jour hebdomadairement, sur la page d’accueil; la mise sur pied, en collaboration avec les comités, d’un guide qui englobe les réalités de toute la communauté étudiante pour que les personnes issues de minorités visibles, sexuelles et les personnes handicapées ne se sentent pas exclues des communications officielles de l’AED; et l’élaboration d’une politique de netiquette pour gérer les commentaires haineux et violents, qui pourra être adoptée à l’assemblée générale d’hiver.


Mia Elias ‒ VP aux affaires académiques


Accessibilité


Tel que promis, les notes d’examen sont centralisées sur services.droit.umontreal.ca. Mia a aussi encouragé la Faculté à réduire les délais pour obtenir les notes pour s’assurer que, règle générale, les notes des examens intratrimestriels soient affichées avant les examens finaux.


Bien qu’il n’y ait pas encore de calendrier académique, les dates importantes font l’objet de rappels sur la page Facebook des représentants académiques de l’AED. Parmi ces rappels, on retrouve les dates limites d'abandon de cours, de paiement de frais de scolarité, de consultation des manuscrits d’examens intratrimestriels et de l’examen final du cours d’introduction, et de consultation des solutionnaires de l’automne 2021.


Initiatives


Pour mettre de l’avant le mentorat de manière plus efficace, Mia a mis en place des séances study with me et des midi-questions; depuis, les demandes de mentorat ont augmenté. Mia lève son chapeau aux deux coordonnatrices de l’équipe de mentorat, Jessie Desjarlais et Laurie Houle, ainsi qu’aux mentorᐧeᐧs qui font un travail exemplaire depuis le début de l’année. Elle mentionne aussi que des groupes de révision peuvent être organisés à la demande d’un groupe d’étudiantᐧeᐧs.


Promesses en cours


Les promesses en cours de concrétisation sont majoritairement celles qui requièrent la collaboration du décanat, de l’Université de Montréal ou de la FAÉCUM. On compte la connaissance du ou de la professeurᐧe qui enseignera le cours et l’accès au plan de cours avant l’inscription; la réception d’une notification lors de la publication de notes sur le site de Services droit; la consultation en ligne des solutionnaires; l’ajout de cours en lien avec les enjeux sociaux actuels ainsi que des cours plus pratiques; l’augmentation du nombre de places dans les cours mentionnés précédemment; et l’implémentation d’une liste d’attente lors de l’inscription aux cours. Tous ces points font l’objet de discussions avec les groupes appropriés.


Le guide de contestation de notes sera prêt au mois de février, à temps pour les demandes de révision. Le calendrier académique sera aussi prêt pour la session d’hiver.


Gabrielle Lavallée ‒ VP aux relations professionnelles


Conception d’un programme de commandites convertibles


Les commanditaires ont pu se prévaloir de la possibilité de convertir l’activité à distance en activité en présentiel, et ils l’ont fait à maintes reprises. Ne sachant pas les restrictions qui seraient en vigueur à l’automne lors de la planification des activités de l’année en juin dernier, Gabrielle avait planifié les conférences de la session d’automne sous un mode virtuel. Comme plusieurs ont pu le constater, la vaste majorité de ces conférences ont été converties en présentiel ou en mode hybride, à la demande des partenaires. Cette possibilité continuera d’être offerte tout au long de l’année.


Offrir une plus grande variété d’activités


Un guide des activités pratiques a été acheminé aux partenaires de l’AED le 21 juin dernier, une semaine après le guide des commandites. Ce guide comprend une liste d’activités préalablement élaborées par Gabrielle, ce qui facilite la tâche des partenaires en leur permettant de choisir le type d’activités qu’ils souhaitent organiser.


Miser sur les petits et moyens cabinets


Pour diversifier les sources des commandites, Gabrielle avait promis de tisser des liens avec des petits et moyens cabinets. Les étudiantᐧeᐧs pourront prendre connaissance de ces cabinets, qui ont opté pour des forfaits de commandites tels que la « surprise du midi » ou prendre part au nouveau balado Droit devant. Les cabinets qui ont opté pour cette deuxième option feront l’objet d’un épisode complet de présentation; certains se sont même alliés avec des comités dont la mission rejoignait leurs domaines de pratiques ou leurs orientations générales.


Pousser nos commanditaires à être plus écoresponsables


Cette année, les étudiantᐧeᐧs pourront recevoir des cadeaux écologiques : emballages alimentaires réutilisables en cire d’abeille, coffrets d’ustensiles réutilisables, et bouteilles d’eau, tasses et sacs réutilisables.


Ces cadeaux écoresponsables témoignent aussi d’une volonté d’offrir de la diversité dans les objets distribués, et d’éviter de recevoir plusieurs fois la même chose. Certainᐧeᐧs étudiantᐧeᐧs auront toutefois remarqué la distribution de trois bouteilles d’eau différentes. Notons qu’il ne s’agit pas ici de cadeaux en soi, mais plutôt d’objets promotionnels que les cabinets ont en réserve.


Promesses en cours


La promesse en cours de concrétisation est le développement de nouveaux partenariats dans le but de trouver des commanditaires qui correspondent à la mission spécialisée de certains comités. Malgré cela, certains des plus fidèles partenaires de l’AED ont eu un engouement particulier pour des comités de la Faculté; on nomme, entre autres, l’Association des étudiantᐧeᐧs noirᐧeᐧs en droit (AEND) et le comité Diversité.


Alexandra Yazbeck ‒ VP aux affaires externes


Santé mentale


Alexandra avait promis que l’AED continuerait d’organiser des activités permettant aux étudiantᐧeᐧs de se connaître et de se réunir. Les étudiantᐧeᐧs ont pu s’inscrire aux multiples activités tenues par l’association étudiante et par les comités, dont les activités d’accueil, le tournoi de soccer, et le party de mi-session.


La VP aux affaires externes travaille aussi avec le PADUM afin d’augmenter leur visibilité et leur accessibilité auprès de la communauté étudiante. Concrètement, avec l’aide du PADUM a été mise en place une formation offerte aux représentants académiques et sociaux, mentorᐧeᐧs, et accompagnateurᐧriceᐧs en octobre dernier. Cette formation a outillé ces personnes à mieux gérer le stress des étudiantᐧeᐧs avec qui ils entrent en contact dans le cadre de leur mandat et à les référer adéquatement au PADUM lorsqu’ils ne sont plus en mesure d’aider. Alexandra a aussi, dans le dernier Lien de l’Externe, qui portait sur la santé mentale, ainsi que dans le « Guide à portée de main » joint au courriel, fait la promotion du PADUM en expliquant son fonctionnement et en mettant de l’avant les difficultés pour lesquelles les pairᐧeᐧs-aidantᐧeᐧs peuvent prêter main forte.


Enjeux autochtones


Dans le but de faire la promotion du droit dans les communautés autochtones, Alexandra a rencontré le Comité Droit autochtone dont les membres de l’exécutif l’ont aidé à bâtir une présentation. Une fois la présentation complétée, la VP aux affaires externes fera appel à des bénévoles pour donner la présentation dans des écoles situées sur des réserves. Elle a aussi rencontré, durant la semaine du 22 novembre, France Houle, doyenne, et Aminata Bal, adjointe à la doyenne, pour leur parler de ce projet.


FAÉCUM et Colloque de la FEDQ


Lorsque les réunions de la FAÉCUM portent sur des enjeux importants, Alexandra prend le soin d’impliquer des étudiantᐧeᐧs. Par exemple, en septembre, lors du Conseil des affaires sociopolitiques (CASP) qui portait sur les mesures sanitaires et la transition de l’enseignement en personne, elle a exprimé les difficultés et les frustrations soulevées par les membres de la communauté étudiante. Puis, le 17 novembre, lors du Conseil central, un des points à l’ordre du jour portait sur le Projet de loi 2; un appel a donc été lancé sur les groupes de cohorte, et 4 personnes de la Faculté se sont jointes à la VP aux affaires externes. Pour ce qui est des autres instances de la FAÉCUM, la présence d’Alexandra est remarquée la majorité du temps.


Pour ce qui est du Colloque de la FEDQ, un appel aux candidatures a été fait sur la page Facebook de l’AED ainsi que sur les groupes de cohorte le 28 mai 2021 afin de former un comité de planification. Les intéresséᐧeᐧs se sont prévaluᐧeᐧs d’un délai de deux semaines pour faire parvenir leur CV et une courte lettre de motivation; les entrevues se sont déroulées le long d’une semaine, en présence d’autres membres de l’AED. Les choix finaux ont été communiqués le 21 juin : félicitons Lamia Kaouass et Meena Mrakade (responsables des commandites), Alexandra Roy-Côté et Florence Dufrasne-Desbiens (responsables des activités et des conférences), Maxym Bédard (responsable de la logistique), Léa Ricard (trésorière) et Alma Binet (responsable des communications).


La population étudiante a ensuite été sondée à deux reprises afin de prendre le pouls des sujets qui l’intéressent pour le Colloque. Le 27 juin 2021 a été lancé un premier sondage général dans le but de savoir les domaines de droit et les types de professionnelᐧleᐧs que les étudiantᐧeᐧs voulait voir présentᐧeᐧs au Colloque. Ont également été posées des questions plus techniques sur le prix et l’intérêt quant aux chambres d’hôtels. Le 8 novembre dernier, un deuxième sondage visait à recueillir des sujets de discussions et des questions plus spécifiques des étudiantᐧeᐧs.


Lien de l’externe


Dans le Lien de l’Externe, Alexandra inclut les enjeux qui interpellent les étudiants. Pour l’aider à orienter le Lien, elle s’est basée sur les réponses de la consultation populaire des membres; les enjeux sociaux soulevés comprennent l’environnement, les élections, les enjeux autochtones et la santé mentale. D’ailleurs, d’autres sujets s’en viennent, dont les enjeux des minorités, le féminisme et l’accès à la justice.


Est aussi incluse dans chaque Lien au moins une ressource qui permet à la communauté étudiante de participer activement aux causes. Par exemple, pour la journée nationale de la vérité et de la réconciliation, il y avait une section intitulée « Comment participer » qui invitait les étudiantᐧeᐧs à participer à une marche qui se déroulait à Montréal. Il y avait aussi une section intitulée « Pour en savoir plus » qui contenait un lien avec une longue liste de ressources pour permettre aux étudiantᐧeᐧs de mieux s’éduquer sur la cause.


Dans un esprit de collaboration avec les comités, le premier Lien a été fait en partenariat avec le Comité environnement. Le suivant, envoyé dans la semaine du 29 novembre, sera fait en collaboration avec le Comité droit autochtone, le Comité diversité et l’Association des étudiantᐧeᐧs noirᐧeᐧs de la Faculté de droit.


Promesses en cours


Les promesses en cours de concrétisation sont : faire appel à des bénévoles pour faire la promotion du droit dans des écoles situées sur des réserves autochtones; véhiculer à travers l’association des valeurs d’inclusion et d’acceptation; organiser des événements ou canaux de communication de reconnaissance des bons coups et initiatives des étudiantᐧeᐧs; et véhiculer à travers l’association étudiante des valeurs d’entraide et de collaboration au moyen d’affiches ou de communiqués. Pour remplir les trois dernières promesses, Alexandra planifie organiser des campagnes de sensibilisation pour la santé mentale ainsi que des défis et des activités qui permettront aux étudiantᐧeᐧs de participer en partageant des expériences et des témoignages.


Une fois en poste, la VP aux affaires externes a conclu que certaines promesses entraient plutôt dans le cadre du mandat de la VP aux affaires académiques, et ces tâches ont été dûment déléguées. Cela comprend la création et la promotion de groupes d’études, et la garantie de l’accès aux mêmes ressources académiques pour tousᐧtes.


D’autres promesses ne s'appliquent plus. Le commanditaire du Lien de l’Externe ne peut pas être plus éthique que celui de l’an passé puisqu’il n’y en a pas, et la réduction de l’utilisation du papier pour redistribuer les cotisations étudiantes se voit précédée par la transition presque entièrement en ligne des examens. Puisque certainᐧeᐧs professeurᐧeᐧs exigent encore que les notes de cours soient imprimées, restreindre la possibilité d’imprimer gratuitement 1000 pages pénaliserait trop d’étudiantᐧeᐧs.


Florence Tardif ‒ VP au développement carrière


Opportunités diversifiées


Florence a promis de faire découvrir aux étudiantᐧeᐧs la diversité des options qui s’offrent à eux après l’obtention de leur diplôme. À cet effet, elle a créé le balado Droit devant dont le premier épisode a été publié au début du mois de novembre afin de présenter ces options bien avant le début de la course aux stages; on y parle de stages à la Cour suprême, au DPCP et en milieu communautaire. Encore au mois de novembre, une conférence sur le DPCP a eu lieu ‒ cette conférence a eu lieu à la session d’automne, contrairement aux années précédentes. À la suite d’une discussion avec le CDP, qui organise des évènements sur des milieux de carrières variés, une page Facebook leur a été créée. L’augmentation de la visibilité de leurs événements répond effectivement à un besoin étudiant, puisque le taux de participation aux évènements a, depuis, augmenté.


La diversité d’options s’est fait présenter plus précisément par un accent mis sur les stages hors course et par l'organisation de journées carrières. En plus de la présentation de stages alternatifs, une « semaine carrière » s’est déroulée du 8 au 12 novembre. Celle-ci a été activement publicisée par Florence et par le CDP et incluait des représentants diversifiés provenant notamment de la Chambre des notaires, du gouvernement et du DPCP.


Course aux stages plus saine


Dans ses promesses, Florence visait la diminution du stress et de la compétition malsaine liée à la course aux stages. La création d’un groupe Facebook pour ceux et celles qui désirent recevoir les informations se rapportant à la course a permis de répondre à cela en ne bombardant pas les groupes de cohorte avec ce type de publication. Dans ce groupe se retrouve d’ailleurs un message de la part de Florence visant à rassurer les étudiantᐧeᐧs ‒ elle leur explique ce qu’est la course et que ce n’est pas fait pour tout le monde. À l’extérieur de ce groupe Facebook, les étudiantᐧeᐧs sont habituéᐧeᐧs de lire ses multiples publications informatives et ses rappels, ce qui leur permet d’avoir tous les outils nécessaires pour retrouver l’information qui leur est pertinente.


La VP au développement carrière a également promis d’organiser plus de conférences avec des ancienᐧneᐧs étudiantᐧeᐧs pour les guider à travers chaque étape du processus de la course aux stages. Plusieurs étudiantᐧeᐧs ont donc eu la chance de participer à une conférence présentant les informations générales et décortiquant les étapes de la course. Cette conférence comportait quatre invitéᐧeᐧs qui ont partagé leurs conseils et leurs expériences personnelles, et qui ont répondu aux questions dans une atmosphère calme et sereine.

Certains épisodes du balado Droit devant sont dédiés aux étapes importantes du processus de la course, dont celui abordant le CV et la lettre de motivation avec Guillaume B. Laplante, et celui abordant le réseautage avec Delphine Grou. Florence espère que l’accessibilité accrue des conseils portant sur la course ‒ conseils qui peuvent définitivement être utilisés pour décrocher un quelconque emploi juridique ‒ réduira le stress et l’ambiance toxique au sein de la faculté.


Pour ce qui est du renouvellement du programme de mentorat, Florence a promis de s’assurer que chaque personne aura unᐧe mentorᐧe spécifique à ses intérêts et à ses besoins. Bien que certainᐧeᐧs étudiantᐧeᐧs qui voulaient unᐧe mentorᐧe n’en ont possiblement pas eu puisque les inscriptions se sont closes plus tôt que prévu, notons que nous avons fait face à une année particulièrement effervescente en applications. Florence a donc travaillé de concert avec les mentorᐧeᐧs afin de maximiser le soutien qu’ils pouvaient amener. Ultimement, les 200 étudiantᐧeᐧs ayant appliqué ont pu obtenir une personne-ressource ayant un profil similaire, ce qui réduira assurément leur stress.


Pour une course aux stages encore plus saine, Florence avait promis des publications claires, consistantes et transparentes. Bien qu’il en soit aux étudiantᐧeᐧs de juger de ce point par eux même, on peut apprécier la forte présence de la VP au développement carrière dans le groupe Facebook de la course aux stages.


Promesses en cours


Les promesses en cours de concrétisation sont : la section des promesses sur l’encadrement complet, qui inclut l’encadrement pour faciliter la transition à l’école du Barreau, l’organisation de conférences sur l’inscription et les différentes options possibles pour le Barreau, la création d’un guide complet regroupant l’information essentielle, et l’organisation d’une conférence avec des ancienᐧneᐧs étudiantᐧeᐧs ayant terminé leur Barreau pour répondre aux questions.


Florence est aussi en train d’organiser une autre conférence avec des stagiaires au DPCP qui aura lieu à la session d’hiver, et prépare un épisode portant sur les entrevues pour son balado Droit devant, prévu en février.


Sélim Ben Chaabane ‒ VP aux affaires internes


Adapter les évènements aux mesures sanitaires


Sélim voulait offrir l’option aux comités d’adapter leurs évènements à un format présentiel ou virtuel au besoin. Avec l’allègement des mesures sanitaires ceci n’est plus aussi pertinent qu’avant. Toutefois, cette option est toujours présentée et sert à faciliter la présence d’invitéᐧeᐧs.


Assurer une bonne communication avec les comités


Pour assurer cette partie de ses promesses, Sélim a mis à la disposition des comités un calendrier des activités qui s’échelonne sur l’année. Cela évite les conflits d’horaire et encourage la collaboration entre les différents comités. En juillet s’était aussi déroulé le Colloque des comités, ce qui a permis de planifier une partie de la programmation à l’avance.


De plus, le VP aux affaires internes s’entretient avec les membres exécutifs des comités sur une base journalière afin de leur offrir de l’assistance, et sur une base sporadique dans un groupe Facebook ouvert aux présidents des comités afin de transmettre l’information plus facilement.


Implication étudiante


Les comités de l’AED ont pu publier des stories sur le compte Instagram de l’AED en début d’année pour le take-over, leur offrant davantage de visibilité.


Sélim avait promis de travailler de concert avec la VP aux communications et les comités dans la modélisation de l’onglet « comités » de la page Web de l’AED. Celle-ci a effectivement été retravaillée en profondeur durant l’été par Anne-Sophie, et Sélim s'assure que l’information est correcte et mise à jour régulièrement.


Pour ce qui est de l’aspect diversité et inclusion, l’effort se montre à travers les amendements aux règlements de l’AED proposés par Sélim et adoptés lors de l’AG d’automne, qui assurent une représentation plus équitable de la population étudiante au sein des comités de l’AED, et l’organisation de la semaine sur la diversité du 29 novembre.


Nouvelles idées


Un studio d’enregistrement de balados a été mis à la disposition des comités, qui peuvent s’en servir gratuitement. Ils ont suivi une formation qui a mené à plusieurs projets en cours de développement.


Promesses en cours


Les promesses en cours de concrétisation sont : la mise en place d’un formulaire de transition pour les comités, qui devrait être mis en place à la fin de l’année lors des élections; la prise de position paperless par l’AED; la formation d’un comité sur l’inclusion vers la fin de l’année scolaire (afin de recueillir un maximum de témoignages); et l’organisation de moments d’échanges pour mettre à l’aise la nouvelle cohorte face à ses représentantᐧeᐧs.


Ont été mises de côté certaines promesses; avec le grand nombre de communications transmises aux étudiantᐧeᐧs, Sélim a conclu qu’un bulletin de l’interne ne serait pas le meilleur moyen de diffuser l'information, et il n’y a pas eu de consultations individuelles sur des implications facultaires personnalisées en début d’année.


Raphaël Claveau ‒ VP à la vie étudiante


Avec les récentes péripéties de l’Université de Sherbrooke, Raphaël a préféré ne pas mentionner les endroits précis visités lors des activités d'accueil pour éviter d'attirer une attention négative sur les événements passés de notre faculté. Le Pigeon s’est néanmoins renseigné sur ces lieux grâce à la collaboration de la communauté étudiante.


Diversité et inclusion


Avec l’aide de Sélim, VP aux affaires internes, Raphaël est en contact avec les comités afin de s’assurer que les événements facultaires se déroulent de la meilleure manière possible.


Divertissement


Raphaël a promis de permettre à la population étudiante d’avoir une expérience extraordinaire en offrant une vie étudiante débordante. À cet effet, il a organisé les activités d’accueil ‒ celles-ci ont touché les étudiantᐧeᐧs de première année.


Durant l’été précédent cette année scolaire, Raphaël a aussi délégué certaines activités à des comités qui pourraient profiter du financement qu’elles apportent. On peut penser, entre autres, au party de mi-session organisé par le Comité SimONU.


Promesses en cours


Les promesses en cours de concrétisation en lien avec la sécurité sont : la réalisation de capsules en collaboration avec d’autres facultés pour promouvoir des comportements responsables; outiller les éclaireurᐧeuseᐧs par le biais des formations offertes par le Bureau d’intervention en matière de harcèlement (les éclaireurᐧeuseᐧs sont toutefois forméᐧeᐧs par les responsables du S.E.E.); ajouter un onglet « ressources » sur le site Web de l’AED contenant les coordonnées du Bureau d’intervention en matière de harcèlement ainsi que d’autres contacts pertinents en matière de harcèlement et de violence; travailler avec le PADUM afin de mettre sur pied des projets ludiques bénéfiques pour la santé mentale des étudiantᐧeᐧs; travailler à faire inscrire au cahier des positions la nécessité pour l’AED de promouvoir des habitudes de consommation responsables; inclure le harcèlement et la violence psychologique à la politique de tolérance zéro visant les activités d'accueil et le carnaval; et étendre la politique tolérance zéro aux autres activités de l’AED pour sa partie concernant le harcèlement, la violence et la surconsommation. Pour les trois derniers points, des changements aux règlement généraux relativement à la vie étudiante devraient être présentés lors de l’assemblée générale d’hiver.


Pour ce qui est d’offrir une vie étudiante débordante, la soirée des fêtes et le carnaval sont en cours d’organisation.


Pour assurer la diversité et l’inclusion au sein des activités de l’AED, Raphaël avait promis de sélectionner des lieux qui souscrivent au principe de l’accessibilité universelle, et de travailler uniquement avec des bars qui offrent une panoplie de boissons non-alcoolisées et alcoolisées. Le VP à la vie étudiante a assuré le Pigeon que tous les lieux visités lors des activités d’accueil étaient accessibles pour les personnes à mobilité réduite, en situation de handicap ou ayant des limitations fonctionnelles, et qu’ils offraient des options non-alcoolisées aux participantᐧeᐧs. Or, après s’être informé, le Pigeon a découvert que sur trois lieux visités, un ne favorise l’accès aux personnes à mobilité réduite qu’à son premier étage, et deux n’ont pas de menu de mocktails. Un des lieux sans menu mocktail offre toutefois la possibilité d’en créer un avec l’organisateur d’un événement, ce qui n’a pas été fait.


Compte tenu du contexte sanitaire, certaines promesses ne sont plus applicables, soit la valorisation des événements ludiques en contexte virtuel et l’offre de mocktails lors des 4@7 facultaires; les mesures sanitaires en vigueur ont poussé Raphaël à ne pas effectuer de vente lors de ces événements.


***


Pour un portrait plus complet des fonctions de l’AED, qui s’étendent au-delà des promesses électorales, et pour prendre connaissance du travail de Gabrielle Cournoyer, présidente, Le Pigeon dissident vous encourage à lire les divers articles et critiques comprises dans cette édition. Si des questions persistent, ou pour quelque autre intervention, nous vous rappelons qu’unᐧe membre de l’AED est toujours disponible par courriel, sur Messenger, ou au A-2414 du lundi après-midi au vendredi avant-midi. Sur ce, le Pigeon vous donne rendez-vous en mars 2022 pour un bilan final des promesses des exécutantᐧeᐧs de l’AED. À bientôt!